Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Arcachon -  Le blog de  Charles-Albert Lucas

Ce blog est destiné à rendre compte de l'action de Charles-Albert LUCAS conseiller municipal d'Arcachon siégeant dans l'opposition divers droite et décidé à mener une véritable opposition à la politique et aux méthodes adoptées par Y. Foulon sur Arcachon et sa région. Vous pouvez vous abonner gratuitement et adresser des messages en utilisant les rubriques "abonnement" et "contact" dans la barre des menus. Vous pouvez également consulter quelques articles de fond dans la rubrique "Page". La rubrique "Archives" est classée par ordre chronologique. La rubrique "Catégories" vous permet d'accéder aux articles par thème .

Quand vie privée et vie publique se rejoignent...

Il est des circonstances dans la vie ou le public et le privé se rejoignent. Mes lecteurs habituels ont compris que je suis en désaccord avec la gestion du maire d'Arcachon et tout particuliérement avec la façon dont le port est administré depuis de longues années.

 

J'avais donc porté plainte pour discrimination car comment appeler autrement une politique qui chasse du port d'Arcachon (mesure unique en France) des personnes dont la situation est claire juridiquement (sous tutelle et sous curatelle) mais sont par définition dans un état de faiblesse liée à leur âge, à leur handicap ou à leur maladie. Le directeur général était bien en peine de justifier cette décision quand nous nous sommes rencontrés. Il a été jusqu'à évoquer devant moi sa volonté :

- d'éviter les abus de faiblesse à l'égard des personnes âgées, alors même que le fait d'être sous tutelle signifie que l'on est placé sous la protection d'un juge...

- ou les risques d'accident... tout en reconnaissant qu'il agissait là à titre préventif...

La plainte ayant fait l'objet d'une enquête préalable puis ayant été classée sans suite le code pénal  me laissait la possibilité de me porter partie civile et de déposer à nouveau la plainte devant le doyen des juges d'instruction en qualité de tuteur de ma mère. Mais entre temps ma mére est décédée et je n'ai donc plus la possibilité d'agir sur ce terrain.

Je regrette la timidité du parquet car la question méritait un débat.

La question est juridiquement suffisament délicate pour que le conseil général se donne jusqu'à la fin de l'année pour examiner et n'approuver qu'éventuellement les modifications du réglement du port qui n'est plus valide depuis 2007 (absence d'approbation des textes par le président du conseil général de la Gironde)... avouant par là-même sa gêne devant l'application sans son approbation préalable d'une réglementation contestable non seulement sur le fond mais aussi sur la forme. Mais l'administration portuaire arcachonnaise qui n'est contrôlée que par elle même s'en moque totalement

Je ne peux croire un instant que la derniére modification du réglement portuaire est un quelconque rapport avec mon engagement politique  et que la situation particuliére de ma mére, dont j'étais l'un des tuteurs, ait pu être utilisée pour me nuire...

 

Il est vrai que mes critiques particuliérement fondées portent sur:

- la composition clientéliste du conseil d'administration ou la majorité municipale peut agir sans contrôle

- les constructions somptuaires,

- les embauches maladroites,

- les emprunts considérables avec la garantie de la municipalité,

- l'inutilité du salon nautique,

- le scandale de la gestion opaque de la liste d'attente, celui de la rente que constitue pour cette administration la cotisation  annuelle obligatoire pour y figurer (60.000€),

- l'existence d'un somptueux semi rigide dont on ne connait ni l'utilisation ni l'utilisateur,

- les innombrables contentieux avec les usagers aux frais de ces derniers, qui heureusement gagnent parfois... sont de nature à  irriter le principule qui gouverne ici.

J'avais aussi  décidé d'agir sur le terrain administratif et l'affaire sera donc examinée au fond dans quelques mois par le tribunal administratif, cette fois sur le plan de la validité de la réglementation qui a été appliquée à ma mère, et non sur la question de la discrimination. Ma qualité d'héritier me donne là un droit à agir.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :